La catastrophe qu’est devenue l’Orient Le Jour

Aujourd’hui, L’Orient Le Jour a fait suivre son en-tête de première page par ce petit texte:

Passées les fêtes, les Libanais renouent avec l’incertitude, voire l’angoisse. L’acte d’accusation paraîtra-t-il ? Quand ? Que va-t-il se passer alors ?
Samir Geagea a démonté hier la campagne d’intoxication de l’opposition. Le TSL et la présidence du Conseil sont des lignes rouges, a-t-il dit, et si le Hezbollah réagit, il se heurtera aux institutions. Le Hezbollah, lui, continue de hausser les enchères.

Il y a tellement de choses à relever dans ce passage qui dénote de la catastrophe qu’est devenue l’Orient Le Jour – je ne sais pas vraiment par où commencer..
J’ai passé des années à observer les en-têtes de l’Orient Le Jour sombrer dans cette pauvreté intellectuelle, dans cette étroitesse des représentations des priorités politiques d’une certaine communauté. Et, chaque fois que je tombe sur ces petits textes qui résument « l’actualité » pour « les Libanais », je reste complètement stupéfait, comme si je les lisais pour la première fois..

Premièrement, le style feuilleton de série B: « Paraîtra-t-il? Quand? Que va-t-il se passer alors?« ..
Oui, que va-t-il se passer? Retenons notre souffle.. C’est vraiment la seule chose qui préoccupe le Libanais! Le Libanais angoissé, sa grande inquiétude proviendrait de l’ignorance de cette vérité.. Le reste, l’économie, l’éducation, les guerres dans la région, etc. Tout ça, c’est du chiqué..

Deuxièmement, la référence: heureusement que Samir Geagea a démontré la campagne d’intoxication! Au fil des deux dernières années, le nombre de fois où Geagea est cité a peut-être triplé. On découvre un nouvel orateur, marqué par un esprit intègre.

Samir Geagea, petit criminel de guerre, exécuteur des basses œuvres pour une vision étroite et isolationniste des Chrétiens du Liban, jeté en prison, puis relâché en 2005, devient la principale source d’idées pour L’Orient le Jour. Quelle catastrophe.. Geagea nous informe, nous éclaire, que cette intoxication, le Hezbollah en est le moteur principal. Il ne peut y avoir de critique valide du TSL. Aussi, le TSL est au centre des préoccupation de tous les Libanais.. Le plus drôle reste que d’après Geagea, si le Hezbollah continue à se heurter à cette cause historique et existentielle, « il se heurtera aux institutions »..
Mais quelles institutions ? Celles que Geagea a consacré sa vie à bâtir ?

Il faudra un jour rassembler toutes ces dérives auxquelles les journalistes, éditorialistes, et autres intellectuels de l’Orient Le Jour se sont laissés aller. Et il faudra, avec un sourire, refermer ce livre, comme on referme les pages sur un épisode obscur relaté dans les grands livres du passé (pas toujours glorieux!) du genre humain.

2 thoughts on “La catastrophe qu’est devenue l’Orient Le Jour

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s